Amélioration de l’hygiène et de la sécurité au travail

Délégation de responsabilité grâce aux vêtements professionnels en service de location

Werner Münnich-PSA Experte

Demandez gratuitement !

Êtes-vous déjà client de CWS?
Hidden Fields

J'accepte que mes données soient utilisées pour me contacter (par téléphone). CWS respecte votre vie privée. Veuillez lire notre déclaration vie privée.

23 January 2020 Workwear

L’hygiène et la sécurité au travail jouent un rôle de plus en plus important dans les entreprises et les établissements. En l’occurrence, la sécurité des collaborateurs est au cœur de toutes les attentions. La loi sur le travail impose à l’entreprise une analyse des risques sur le lieu de travail. Les principales obligations de l’employeur sont consignées dedans. L’évaluation contrôle les sollicitations et les outils de travail des collaborateurs. Cela inclut également le choix des vêtements de protection, également appelés équipement de protection individuelle (EPI). L’employeur est responsable de l’intégrité physique de ses collaborateurs.

Les entreprises peuvent toutefois déléguer une grande partie de la responsabilité en faisant appel à un prestataire de services pour les vêtements professionnels. Mais ce qui sonne comme un service pour grandes entreprises vaut la peine déjà pour les petits établissements. Werner Münnich, expert en EPI du leader sur le marché allemand des vêtements professionnels en service de location, CWS, explique comment fonctionne la prestation de services.

À qui s’adresse en priorité le service de location ?

Le service de location, également appelé leasing, s’adresse principalement à tout établissement et à toute entreprise dont les collaborateurs portent des vêtements professionnels. Quel que soit le nombre de collaborateurs. Quand on utilise des vêtements professionnels, on devrait impérativement choisir le service de location pour des raisons de sécurité. Il s’agit, d’une part, de sélectionner les bons vêtements pour chaque collaborateur. D’autre part, cela implique le soin et l’entretien professionnels des vêtements de travail. Il existe de nombreux risques et une foule de dispositions légales qu’il est impossible de respecter sans un service professionnel.

Comment la prestation de services textiles contribue-t-elle à renforcer la sécurité ?

Il convient de sélectionner attentivement en amont les fonctions de protection nécessaires à l’activité d’un collaborateur. Les prestataires de services comme CWS procurent en l’occurrence de nombreux conseils aux entreprises sur les caractéristiques individuelles. Chaque collaborateur reçoit ainsi l’EPI dont il a besoin pour travailler.

Les vêtements de protection, c’est-à-dire les vêtements professionnels dotés de fonctions protectrices particulières comme la protection contre la chaleur et les flammes ou d’une haute visibilité, requièrent également un maniement particulier. Selon le modèle de vêtement, il existe ainsi certaines exigences concernant les caractéristiques à respecter. Si le pantalon est trop long, par exemple, on ne peut pas simplement le raccourcir. Dans le cas des vêtements à haute visibilité, une distance de cinq centimètres, par exemple, est imposée entre la bande réfléchissante et le bas de pantalon. Chaque transformation du vêtement est soumise à des impératifs de sécurité stricts. Si des emblèmes avec le nom ou le logo sont apposés sur le vêtement, ils doivent être fabriqués dans une matière appropriée. Le positionnement correct doit être respecté lors de la pose. Cela dépend de la certification du vêtement et des informations du fabricant.

Des connaissances spécialisées sont également nécessaires pour procéder à des réparations d’EPI. Les fils utilisés doivent ainsi résister aux flammes pour certains EPI. Il faut à chaque fois travailler avec les matières d’origine. Les réparations d’EPI doivent être effectuées avec beaucoup de précautions car le tissu peut se déchirer et ainsi annihiler les fonctions protectrices pour le porteur du vêtement. Dans l’ensemble, on peut dire que la manipulation complète du vêtement, des modifications à l’entretien, en passant par le soin, doit être réalisée par du personnel spécialisé. Ceci est aussi prévu légalement dans les documents SUCAM généralement en vigueur qui servent de guide à la sélection, à l’utilisation, aux précautions d’emploi et à l’entretien. Les entreprises bénéficient ici de l’expérience et de l’expertise de prestataires de services textiles qui possèdent des connaissances sur les textiles, leur traitement ainsi que les dispositions légales.

Existe-t-il des lois spécifiques à connaître ?

Dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité au travail, un cadre supérieur est fourni par la législation nationale comme la loi mentionnée sur le travail. Les principales missions et obligations de l’employeur sont décrites dans le règlement nº 3 (ArGV 3). À cela s’ajoutent les dispositions de l’assurance-accidents ou SUVA. Celles-ci régissent aussi, par exemple, l’interaction de différents EPI comme le type de gants et la longueur de manches adaptée des vêtements professionnels.

Les dispositions en matière de fourniture d’équipements de protection individuelle se multiplient également. Le nouveau règlement relatif aux équipements de protection individuelle 2016/425 qui est entré en vigueur en avril 2019 fait peser davantage de responsabilité sur les entreprises et les fabricants. Les vêtements de protection individuelle doivent désormais être revérifiés et certifiés tous les cinq ans. En cas de doute, le responsable des vêtements professionnels au sein de l’entreprise devrait se faire conseiller par un professionnel. Chez nous, les conseils sont prodigués gratuitement et sans engagement. CWS propose en outre de porter à l’essai les vêtements professionnels pendant une période donnée. Cela permet aussi de se convaincre de la qualité.

Existe-t-il des différences de qualité entre vêtements achetés et loués ?

À mon avis personnel et professionnel, la réponse est clairement oui. Les vêtements de location sont produits pour durer longtemps. Nous assumons aussi la responsabilité pour nos clients et nos collaborateurs. Nous entretenons et maintenons en état durablement les vêtements, ce qui rallonge de beaucoup leur durée de vie. Dans le cas des vêtements achetés, la durabilité est moins décisive que la première impression.

Quelles sont les erreurs les plus fréquemment commises en matière de sécurité ?

Souvent, la mise en œuvre des mesures de sécurité sur le lieu de travail n’est pas suffisamment contrôlée et les collaborateurs ne sont pas instruits avec attention sur leur respect. Ainsi, une enquête sur l’hygiène et la sécurité au travail a révélé que le respect des consignes de sécurité sur le lieu de travail était contrôlé régulièrement chez seulement 55 pour-cent des porteurs de vêtements professionnels en Suisse. En outre, près des deux tiers des collaborateurs ont indiqué faire des compromis sur leur sécurité pour se faciliter le travail quotidien. 45 pour-cent des collaborateurs renoncent aussi occasionnellement à des éléments nécessaires de leur équipement de protection comme les lunettes, les gants ou le casque. Cela permet de travailler plus confortablement mais ce faisant, les collaborateurs s’exposent à un risque pour leur sécurité.*  

En matière de vêtements de protection, fait-on majoritairement appel à des prestataires de services ?

Dans le domaine des vêtements de protection, je pars en fait du principe qu’en faisant l’impasse dessus, la responsabilité pour les établissements serait trop grande. Même si naturellement, dans les grandes entreprises surtout, les responsables de la sécurité sont bien formés et connaissent la législation, ils ne peuvent pas assumer l’entretien et le contrôle des vêtements professionnels de façon autonome.

N’y a-t-il aucune alternative à un prestataire de services ?

Dans le domaine des EPI, non. La manière la plus simple et la plus sûre pour les entreprises de se procurer des vêtements de protection individuelle, c’est de passer par un prestataire de services professionnel spécialisé dans les vêtements professionnels. Celui-ci assume non seulement la responsabilité juridique mais également le lavage et l’entretien dans les règles de l’art des vêtements de protection par du personnel formé. Chez CWS, nous avons un processus de traitement certifié officiellement pour les vêtements de protection individuelle et chaque étape est strictement encadrée.

Précisément quand on utilise des EPI sur le long terme, les vêtements doivent être contrôlés en continu. Certains vêtements réclament, par exemple, ce qu’on appelle une hydrophobisation, c'est-à-dire une sorte d’imprégnation qui permet notamment de traiter les vêtements pour leur offrir une protection contre les intempéries ou les produits chimiques. Cela ne peut pas être réalisé par un non-professionnel et toute la surface doit être soumise à une température donnée. Si au cours du contrôle qualité, nous constatons que le vêtement n’est plus sûr pour son porteur, nous l’échangeons immédiatement contre un vêtement neuf.

 

 

*Enquête sur l’hygiène et la sécurité au travail, 2017, par net-request à la demande de CWS

 

Über CWS

À propos de CWS

CWS contribue, par des solutions de location innovantes, durables et numériques, à un avenir plus sain et plus sûr. L’offre de CWS est structurée en produits et services dans les secteurs de l’hygiène, des tapis, des vêtements professionnels, de la protection incendie, des salles blanches, ainsi que de la santé et des soins. Depuis avril 2019, tous les secteurs d’activité de l’entreprise se présentent en tant que fournisseur système global sous le nom de CWS.

CWS est une marque de CWS-boco Suisse SA. Le groupe CWS-boco emploie actuellement environ 10 800 salariés dans 16 pays.  En 2018, le groupe CWS-boco a généré un chiffre d’affaires de 1,14 milliard d’euros. CWS-boco est une entreprise détenue à 100 pour-cent par la société Franz Haniel & Cie. GmbH. Plus d’informations sur www.cws.com