Vêtements de travail et de protection

Voici les principales différences

Profi Line Protection teaser

Demandez gratuitement !

Êtes-vous déjà client de CWS?
Hidden Fields

J'accepte que mes données soient utilisées pour me contacter (par téléphone). CWS respecte votre vie privée. Veuillez lire notre déclaration vie privée.

4 April 2023 Workwear

Que ce soit dans la gastronomie et le commerce, sur les chantiers ou dans la production, des millions de professionnels en Allemagne portent quotidiennement des vêtements de travail. Ils servent de soutien fonctionnel ou d'appartenance visuelle à l'équipe et, dans certains secteurs, ils protègent même les collaborateurs des dangers. Dominique Frühauf, chef de produit chez CWS Workwear, explique les différences entre les vêtements de travail et les vêtements de protection.

Les employeurs misent sur les vêtements de travail pour leurs employés, car ils offrent la sécurité et une certaine reconnaissance de l'entreprise. Le logo de l'entreprise et le badge ne devraient pas manquer. Les vêtements favorisent ainsi la cohésion entre les collaborateurs et assurent une image professionnelle et représentative.

Mais bien commencer la journée en étant bien équipé signifie plus qu'une simple apparence professionnelle. Selon le domaine d'activité d'un collaborateur, des vêtements de protection peuvent également être nécessaires.

Fonctionnalité et sécurité

Tout d'abord, les vêtements de travail doivent être bien ajustés et avoir un bel aspect. La fonctionnalité et le confort constituent un ensemble idéal. Si aucun vêtement de protection n'est nécessaire, un vêtement de travail suffit. Selon le domaine d'activité des collaborateurs, il convient de tenir compte des exigences en matière d'usure et, le cas échéant, des particularités telles que le travail à genoux, en position penchée ou en plein air. Sur cette base, il convient de choisir l'épaisseur et la résistance du tissu, ainsi que des détails fonctionnels tels que des renforts ou des rembourrages au niveau des genoux. La liberté de mouvement et le bien-être figurent en tête de liste des exigences posées à un vêtement de travail pour les collaborateurs.

Risque ou non ?

Si un équipement de protection individuelle (EPI) est nécessaire, il doit être mis à la disposition des collaborateurs par l'employeur. Une évaluation des risques sur le lieu de travail permet de déterminer le risque ou la probabilité d'une atteinte à la santé due à certaines substances dangereuses ou activités. En Allemagne, ce sont souvent les associations professionnelles qui déterminent pour chaque secteur les vêtements de travail à porter. Les entreprises doivent veiller à la sécurité de leurs collaborateurs pendant les heures de travail.

Les groupes de risques des vêtements de protection

Il existe trois catégories de risques d'EPI. En fonction de l'existence et de la probabilité d'un risque de blessure, le groupe tombe. La catégorie I comprend les vêtements de protection qui protègent contre un risque mineur, comme par exemple la protection contre les intempéries. La catégorie II signifie une protection contre un risque moyen. Les vêtements de signalisation en sont un exemple. La catégorie III concerne les EPI complexes qui protègent contre des risques mortels. Il s'agit entre autres de la protection contre la chaleur et les flammes. En outre, chaque vêtement de protection est soumis à au moins une norme, au sein de laquelle il peut y avoir des degrés dans les exigences de protection.

Ajustement et confort

Si un vêtement de travail est adapté et bien ajusté, les collaborateurs se sentent automatiquement plus à l'aise. Le confort joue également un rôle important dans les EPI. En effet, si les vêtements de protection offrent de bonnes possibilités de mouvement, les collaborateurs peuvent éviter les dangers plus rapidement. Lors de la certification des normes d'un EPI, la coupe est donc également contrôlée.

Que pourrait-il donc se passer si une bonne coupe n'était pas assurée ? Pour les normes telles que la protection contre la chaleur et les flammes, le pantalon et la veste doivent par exemple toujours se chevaucher, même lorsque les bras sont tendus. Cela permet de s'assurer que le corps est bien protégé, même en cas de mouvement. Pour les vêtements de signalisation, la longueur des jambes et des bras doit être adaptée au collaborateur. En effet, si le pantalon est trop long et que les bandes réfléchissantes disparaissent dans le pli de la chaussure, la visibilité n'est plus assurée et il y a un risque accru pour le porteur.

Design et finition

Les entreprises qui utilisent des vêtements de travail et de protection pour leur équipe souhaitent, de manière générale, un aspect attrayant et un look uniforme. C'est pourquoi des fabricants comme CWS Workwear proposent des vêtements de travail et de protection dans des couleurs identiques et des designs similaires, afin que tous les collaborateurs soient visuellement harmonisés entre eux.

Pour les vêtements de protection, il existe toutefois quelques restrictions en matière de design. En effet, le principe de la tuile s'applique : les perles de soudure, les métaux liquides - tout doit pouvoir perler de haut en bas sur le textile. Rien ne doit rester accroché dans les coutures. C'est pourquoi les vêtements de protection ont généralement moins de coutures, notamment parce qu'ils sont souvent constitués d'un tissu plus épais, plus difficile à travailler. Les poches sont également soumises à des exigences spécifiques en termes de taille et d'angle. En outre, les fabricants sont limités en ce qui concerne les variantes de couleurs, car certains tissus high-tech ne peuvent être teints que de manière restreinte.

Entretien et contrôle

Les vêtements de protection nécessitent une manipulation professionnelle lors du lavage et des contrôles réguliers, dans la mesure du possible, des fonctions de protection également. Ainsi, la température et la manipulation correctes des vêtements doivent être respectées pour que l'EPI offre une sécurité à long terme. Cela n'est pas réalisable dans le cadre du lavage domestique privé. D'autant plus qu'il faut toujours travailler avec des matériaux d'origine pour toute modification ou réparation. Pour les vêtements de travail, les directives sont moins complexes, mais il convient ici aussi de veiller à un entretien professionnel.

Le prestataire de services CWS Workwear propose, dans le domaine des vêtements de travail et des EPI, des vêtements fabriqués dans des matériaux de qualité supérieure, qui sont lavés et entretenus de manière professionnelle pour les entreprises. Les employeurs ont ainsi la certitude que les vêtements de travail de leurs collaborateurs sont toujours propres et fonctionnels et que les vêtements de protection respectent toutes les consignes de sécurité. En effet, le prestataire de services assume toujours la responsabilité de la prise en charge des textiles.

À propos de CWS

CWS contribue, par des solutions innovantes, durables et numériques, à un avenir plus sain et plus sûr. L’offre est structurée en produits et services dans les secteurs des vêtements professionnels, de l’hygiène, des tapis, de la protection incendie, des salles blanches, ainsi que de la santé et des soins. Avec son modèle de service, l’entreprise décline le principe fondamental de l’économie circulaire dans tous les domaines : les matières sont sobres, utilisées plusieurs fois et traitées en préservant les ressources. CWS résume cette conception de la durabilité et de toutes les activités qui en découlent par le principe fondamental de toute son action : Think Circular!

CWS participe ainsi à l’initiative de la société mère Haniel visant à assurer la pérennité pour les générations futures en conciliant la réussite économique et le respect des valeurs. Pour CWS, la durabilité et la rentabilité sont étroitement liées. CWS s’appuie sur une politique respectant l’équité entre les générations.

CWS est une marque de la société CWS International GmbH et de ses filiales. Le groupe emploie actuellement environ 11 000 collaboratrices et collaborateurs dans 15 pays. En 2021, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1,249 milliard d’euros. CWS est une entreprise détenue à 100 pour-cent par la société Franz Haniel & Cie. GmbH.