Environnement

Le tissu : une protection active pour la nature

Les essuie-mains en coton CWS ne limitent pas leur champ de propreté à vos mains. Le produit réutilisable est également bénéfique pour l’environnement. Les rouleaux sont lavés après utilisation selon les normes d’hygiène les plus strictes et sèchent ainsi d’innombrables mains au cours de leur vie.

Stoffhandtuchrolle mit Blättern

Un rouleau d’essuie-mains en coton de 35 m de long environ

  • offre quelque 110 portions d’essuie-mains par usage
  • est lavé jusqu’à 200 fois
  • et sert ainsi jusqu'à 11 000 fois à sécher des mains.

Au cours de son cycle de vie, un rouleau d’essuie-mains en coton remplace jusqu’à 22 000 essuie-mains en papier.1 Environ 90 % des vieux rouleaux sont réutilisés comme matière première pour fabriquer des chiffons de nettoyage et des balais à franges.

Une étude environnementale plébiscite les essuie-mains en coton

Chacun peut soutenir l’environnement, partout – y compris dans les sanitaires : en saisissant le rouleau d’essuie-mains en coton plutôt que du papier. C’est ce que confirme une étude2 scientifique actuelle mandatée par le « Wirtschaftsverband Textil Service e.V. » (Groupement économique des Services textiles) (WIRTEX) et le Groupement européen des Entreprises de Services textiles (ETSA).

Les rouleaux d’essuie-mains en coton génèrent 95 % de déchets en moins que le papier en fibres vierges. Comparés au papier recyclé, les rouleaux en tissu entraînent 95,4 % de déchets en moins – une quantité respectivement 20 fois moins importante.

Katoen-papier
Katoen-papier

Les rouleaux d’essuie-mains en coton nécessitent 48 % d’énergie en moins que le papier en fibres vierges. Comparés au papier recyclé, c’est une réduction de 40 %.

Les rouleaux d'essuie-mains en coton ont un potentiel d’émission de gaz à effet de serre 29 % plus faible que le papier en fibres vierges. Par rapport au papier recyclé, c’est même une réduction de 43 %.

La pollution de l’air, la formation de smog en été, la consommation d’eau ainsi que le potentiel d’acidification et de sur-fertilisation des sols ont en outre été comparés.

Au total, le système d’essuie-mains en coton a obtenu de meilleures valeurs environnementales que le papier recyclé sur sept des huit indicateurs analysés et sur six des huit indicateurs comparé au papier en fibres vierges. En dehors de la culture des matières premières et de la production, l’utilisation et le retraitement ainsi que l’élimination des déchets ou le recyclage des trois matières pour le séchage des mains sont retenus comme critères.

Le « Blauer Engel » couronne nos certificats

Les systèmes d’essuie-mains en coton CWS de toutes les lignes de distributeurs ont été distingués par le label écologique réputé « Blauer Engel »3 selon la norme RAL-UZ 77. Parce que les systèmes d’essuie-mains en coton CWS protègent les ressources, limitent les déchets et polluent moins les cours d’eau.

Blauer Engel Das Umweltzeichen

Par ailleurs, les rouleaux d’essuie-mains en coton CWS sont certifiés selon la norme Oeko-Tex® 100 et classés dans la catégorie de produits 2 (produits en contact avec les mains). L’évaluation du certificat Oeko-Tex® précise : plus le contact du produit avec la peau est intensif, plus la qualité des textiles en termes d’écologie humaine doit répondre à des exigences sévères.

[1] En partant d’environ 100 cycles de lavage d’un « rouleau CWS Slim » qui fournit environ 110 portions par rouleau propre, on arrive à une base d’utilisation de 2 essuie-mains en papier simples de type et de qualité moyens par séchage de mains.

[2] Source : « LCA of mechanical hand-drying systems : A comparison of cotton and paper towels, thinkstep 2016 ».

[3] Blauer Engel : s’applique aux sociétés nationales CWS-boco Deutschland GmbH, CWS-boco BeLux N.V., CWS Nederland B.V., CWS-boco Suisse SA, CWS-boco Ireland Ltd.