Travail de détective

Elle est experte dans la détection des erreurs, pense comme Sherlock Holmes et est un ange gardien important pour les vêtements. En tant que responsable de la qualité des produits, Melanie Deppe veille à la durée de vie de nos vêtements de travail. Elle aimerait vous parler de sa passion pour la qualité et de la manière dont elle contribue à la durabilité. 

Melanie Deppe

Demandez gratuitement!

Êtes-vous déjà client de CWS?

Privacy Policy

Hidden Fields
21 January 2022 Workwear

Melanie, quel est le rapport entre la qualité et la durée de vie des vêtements de travail et la durabilité ?

Melanie Deppe : Beaucoup. La durée de vie des produits est la condition de base pour une utilisation durable des ressources. Tout ce qui ne doit pas être produit à nouveau réduit notre empreinte écologique. Chez CWS, nous achetons plusieurs millions de nouveaux vêtements chaque année. Supposons que nous prolongions la durée de vie de ces produits de 10 %, quelques centaines de milliers de vêtements n'ont pas besoin d'être fabriqués. Nous avons même des exemples de la façon dont l'amélioration de la qualité double presque la durée de vie d'un produit.

Comment y parvenir ?

Melanie Deppe : Dans la mesure du possible, nous concevons toutes nos collections de manière à ce qu'elles soient durables dès la première étape et que les vêtements soient également faciles à réparer, si nécessaire. Chaque article subit des tests spéciaux dans notre blanchisserie d'essai à Bielefeld (DE). Toute l'expérience que nous acquérons chaque jour en matière de qualité et de réparation des produits est intégrée dans le processus de conception et de test.  De cette façon, nous garantissons la durabilité avant que les vêtements arrivent sur le marché.

Comment savez-vous que la qualité d'un vêtement particulier doit être optimisée ?

Melanie Deppe : Nous travaillons en étroite collaboration avec nos blanchisseries et avec nos clients. C'est ainsi que nous savons quels vêtements ont souvent besoin d'être réparés. Ensuite, nous essayons de trouver les causes de ce phénomène. Il s'agit souvent d'un véritable travail de détective, où il faut prêter une attention particulière aux détails et aux particularités. Nous avons récemment reçu une veste dont l'ourlet était devenu très effiloché après moins d'un an. C'était le tissu ? La veste avait-elle été utilisée de manière inappropriée ? N'a-t-il pas été fabriqué correctement ? Finalement, nous avons facilement résolu le problème en cousant l'ourlet avec une aiguille double au lieu d'une seule.

Quels sont les facteurs qui influencent la durée de vie d'un vêtement ?

Melanie Deppe : Chaque collection et chaque vêtement sont différents. La qualité du coton ou des aiguilles utilisées pour la confection du vêtement peut également affecter le résultat global. Même la façon dont les couturiers tiennent le textile affecte la qualité. Les petites choses font souvent la différence. Cela vaut également pour les processus de lavage avec les différents concepts de lavage, machines et détergents. Ces facteurs peuvent également influencer la durabilité, de sorte qu'une analyse est toujours un défi. Notre tâche consiste à trouver les bons leviers pour une durabilité maximale du produit avec toutes ces variables.

Comment aller au fond d'une erreur ?

Melanie Deppe : Comme de nombreux facteurs entrent en jeu, il n'existe pas de formule standard. Souvent, il y a plus d'un problème à l'origine d'une erreur. Le point de départ est généralement l'analyse des données de nos blanchisseries. Cela nous indique quelle partie d'un vêtement particulier doit souvent être réparée. Parfois, une plainte d'un client attire notre attention sur un éventuel défaut. Ensuite, nous vérifions d'abord si le problème ne se produit que dans une seule blanchisserie ou dans toutes nos blanchisseries. Que cela se produise avec un ou plusieurs clients. Sur la base de ces informations, des hypothèses sont formulées sur la cause du problème. Nous les testons dans notre centre d'essai, par exemple par des tests de lavage comparatifs.

Où en sera CWS dans cinq ans en ce qui concerne la qualité des produits et les réparations ?

Melanie Deppe : Nous voulons améliorer en permanence la durabilité et la recyclabilité de nos vêtements. Je pense que d'ici cinq ans, nous serons en mesure d'augmenter considérablement la durée de vie de nos produits. En outre, tous les autres aspects du recyclage se seront considérablement améliorés d'ici là. Par exemple, nous deviendrons beaucoup plus efficaces dans le recyclage de composants individuels tels que les fermetures éclair, les boucles ou les boutons. À un moment donné, nous aurons donc beaucoup moins de déchets, voire aucun. Pour moi, c'est le moment où le cycle des matériaux entièrement fermé est vraiment à portée de main.