ww-Basics blue

Basics – les héros méconnus de la tenue de travail

Ce qu'il faut regarder.

31 May 2021 Workwear

Kriens, le 27 mai 2021. Question vêtements de travail, la manipulation des Basics est souvent un peu négligée. Après avoir été fréquemment portées et lavées, de nombreuses chemises sont déformées parce qu’elles n’ont pas été entretenues dans les règles de l’art ou qu’elles sont de mauvaise qualité et perdent ainsi leur allure professionnelle. Pourtant, les t-shirts, polos ou sweatshirts jouent un rôle décisif dans la première impression que l’on laisse. Melanie Deppe, Product Quality Lead chez le prestataire de services pour vêtements de travail CWS, explique quels sont les critères que les entreprises doivent retenir pour acquérir et entretenir leurs basiques.

Miser sur les bons contrastes

Il est recommandé de bien réfléchir au choix des couleurs des Bascis. Si la couleur du vêtement de travail est plutôt discrète, il est possible de créer un contraste augmentant le facteur de reconnaissance en optant pour des chemises, des polos ou des sweatshirts hauts en couleur. Si les collaborateurs exercent des activités plutôt salissantes, il sera éventuellement préférable de choisir des couleurs foncées. Naturellement, des basiques ton-sur-ton sont également envisageables pour se marier avec le reste de la tenue de travail. La couleur dépend de l’image extérieure que veut renvoyer l’entreprise : discrétion, conformité à l’identité de l’entreprise ou encore, par exemple, reprise des couleurs du secteur d’activité.

La qualité se voit

Si pour toutes les pièces du vêtement de travail, la forme est très importante, c’est sur les T-shirts et les sweatshirts que l’on remarque le plus une déformation au bout de quelques utilisations et lavages. Un mélange de tissu coton-polyester ou encore des tissus en coton haut de gamme constituent donc le bon choix pour garantir une tenue et une esthétique impeccables pour longtemps. Le cas échéant, des recommandations de lavage doivent être données aux collaborateurs qui lavent eux-mêmes leurs vêtements de travail. « Chez CWS Workwear, nous réalisons des essais de textile et de lavage complets de nos vêtements professionnels dans notre centre de test afin de garantir durablement la grande qualité de confort et d’aspect de nos vêtements professionnels », explique l’experte en textile Melanie Deppe.

Apposer correctement les logos

Du côté des basiques, les t-shirts se prêtent particulièrement bien à une personnalisation du vêtement de travail. Le logo apposé sous forme d’écusson brodé ou de broderie réalisée directement donne une allure professionnelle aux employés, tout en favorisant un facteur de reconnaissance élevé. Les vêtements de travail affichant l’identité de l’entreprise contribuent également à renforcer le sentiment d’appartenance et la cohésion au sein de l’équipe. Les prestataires de services comme CWS apposent les logos souhaités sur les vêtements de travail avant même la livraison et connaissent en l’occurrence toutes les consignes à respecter, en particulier lorsqu’il s’agit d’équipement de protection individuelle. « Les entreprises doivent s’informer avec précision au préalable auprès de leur organisation du perfectionnement pour s’assurer que l’inscription choisie restera bien visible longtemps – même après plusieurs lavages », estime Melanie Deppe. En effet, des écussons effilochés ou une mauvaise qualité d’impression sur les vêtements de travail ne donnent pas une image très professionnelle à une équipe.

Tout est dans l’association

Mix & match : les différents éléments du vêtement de travail doivent se compléter idéalement, été comme hiver. Lorsqu’on les marie, il convient de veiller à toujours préserver l’identité de l’entreprise. Lorsque les collaborateurs enlèvent leur blouson de travail, par exemple, l’identité de l’entreprise doit rester visible. Il est donc recommandé de veiller toujours de façon globale à l’équipement.

Ce faisant, il convient aussi de respecter certaines préférences du personnel. Ainsi, pour ceux qui aiment porter des sweatshirts, par exemple, il est préférable de les associer à un gilet plutôt qu’à un blouson de travail.

Quel est le nombre idéal de tenues ?

Les vêtements de travail se salissent et quand il fait chaud, on transpire. Les basiques précisément sont davantage touchés que les blousons de travail, par exemple, que l’on peut aussi enlever quand on a trop chaud. « Chaque collaborateur devrait posséder au moins trois versions de basiques afin de garder une pièce en réserve pendant qu’une autre est au lavage. C’est aussi selon ce principe que fonctionne notre service complet pour vêtements de travail », explique Melanie Deppe. Les vêtements sont ainsi lavés hygiéniquement, entretenus durablement pour les entreprises et leur sécurité est vérifiée. Toutes les tenues existantes doivent être perfectionnées de manière identique, c’est-à-dire arborer le logo. Les entreprises ne devraient pas faire d’économies là-dessus.

Pour plus de sécurité

Ce sont souvent les petites choses bien pensées qui font une grande différence pour la sécurité et la santé des collaborateurs. Suivant le secteur d’activité, les basiques peuvent également contribuer à améliorer la sécurité des collaborateurs. « Pour les activités en plein-air justement, des T-shirts, polos ou sweat-shirts avec protection UV constituent dans le domaine des vêtements de travail une innovation importante qui peut être intéressante pour de nombreuses branches », estime Melanie Deppe. CWS propose ainsi des T-shirts et des polos haute visibilité durables, résistants et agréables sur la peau en coton bio et polyester recyclé ainsi que des sweatshirts zippés avec facteur de protection UV de 40+.

À propos de CWS

CWS contribue, par des solutions de location innovantes, durables et numériques, à un avenir plus sain et plus sûr. L’offre de CWS est structurée en produits et services dans les secteurs de l’hygiène, des tapis, des vêtements professionnels, de la protection incendie, des salles blanches, ainsi que de la santé et des soins. Depuis avril 2019, tous les secteurs d’activité de l’entreprise se présentent en tant que fournisseur système global sous le nom de CWS.

CWS est une marque de CWS-boco Suisse SA. Le groupe CWS-boco emploie actuellement environ 10 800 salariés dans 15 pays.  En 2020, le groupe CWS-boco a généré un chiffre d’affaires de 1,242 milliard d’euros. CWS-boco est une entreprise détenue à 100 pour-cent par la société Franz Haniel & Cie. GmbH. Plus d’informations sur www.cws.com